"MANDROIDS et BIPHONES" Fable de S-F-

 La chaleur hivernale dans cette Europe semi désertique est insupportable pour les humains .

Nous, les « biphones » et les « mandroïds « , supportons toutes les conditions climatiques car notre composition chimique permet non seulement de modifier nos apparences physiques comme les caméléons mais aussi de supporter les températures les plus inconfortables.

C’est en 2020 , d’après les documents retrouvés, qu’une mutation de l’espèce humaine a été expérimentée et déterminée dans des laboratoires afin de permettre à une minorité de scientifiques, de financiers, de politiques d’exercer la mainmise sur ce qui restait d’humains et d’humanité.

La création de mandroïds aux apparences féminines et de biphones aux allures masculines se sont développés au fil du temps Nous, les humanoïdes, crées par une élite pour une élite , nous exploitons les humains , réduits en esclavage ou exilés dans des îles lointaines lorsqu’ils ne servent plus ou ont tenté de se rebeller.

2020- 2120…Un siècle de désordres, de désastres de toutes espèces. Notre historium audiovisuel préservé dans une cavité souterraine inviolable a accumulé les images des conflits internationaux, des guerres de religion, des migrations, ; l’assèchement progressif des sols, les hausses de température, la stupidité, l ’égoïsme de ces ancêtres. Nos applications humanophoniques sont réservées à une minorité de Biphones et de Mandroïds , proches du pouvoir.

Ces éléments nous offrent toutes les possibilités de découvrir la constitution progressive de nos mutations.

Les « Mandroïds », femmes technobiotiques de notre époque , peuvent par simple contact électrique recevoir l’énergie suffisante d’un biphone mâle technobiotique pour créer un nouvel humanoïde choisi en fonction des besoins de notre société. Dans la continuité des dominants mâles du 21ème siècle ; des recherches se poursuivent secrètement afin de permettre aux biphones de règner en maîtres absolus en procréant des biphones sans passer par des contacts avec des mandroîds . Nos organes modifiés permettent par simple pulsion ou attouchement de commander et visualiser nos applications générales et particulières.

Ainsi saisir le bout du nez et cet appendice se mue en bouton noir . Un pincement à l’oreille gauche la transforme en bouton jaune. Quant à l’oreille droite, elle dissimule un bouton rouge. Le bouton noir contient des applications négatives : insulter, humilier, torturer, voire exterminer la vermine humaine et tous ceux qui nous résistent.

Le bouton jaune transporte dans l’espace , règle les usages domestiques (nourriture , boissons, évacuations diverses et quotidiennes) ; assure la qualité constante de nos énergies en veillant à ce que nos combinaisons photovoltaïques restent en parfait état.

Le bouton rouge garantit tous nos désirs : contacts étroits avec les Mandroïds, changement de couleurs ou d’apparence, louanges au Grand Biphone et à la Sérénissime Androïd, affectations et promotions suite à une conduite exemplaire.

Grand conseiller de Biphone XII je suis informé du passé , du présent et d’un futur proche. J’ai aussi la possibilité de rencontrer ces animaux dits intelligents : les hommes, nos aïeux…

Autotransporté dans l’île de Kalymnos , j’y ai commis une erreur qui s’avèrera fatale : la rencontre avec un vieillard qui possédait non seulement des livres mais une bibliothèque. Scellant une amitié interdite après avoir bu un breuvage étrange , appelé ouzo, confiant, il m’a emmené dans une sorte de bunker dissimulé par la végétation. Je découvre un trésor préservé de la mémoire des hommes : une bibliothèque , des livres. Un son strident m’alerte, car , même ma haute fonction ,fait l’objet de surveillance. Je quitte immédiatement les lieux avec ce personnage pour lequel j’éprouve de l’empathie. Sa compagnie me séduit et m’intrigue à la fois. Il m’indique que les transmissions écrites l’on transporté dans un autre monde ; celui de la culture, des rapports humains, de l’imaginaire. Parmi ses nombreux récits j’en retiendrai deux ou trois.

A propos de la culture -

« Cela ne date pas de 2020 mais bien des années septante. L’éducation, ferment de la culture , s’est désagrégée au fil du temps. les parents, les enseignants ne se sont pas inquiétés de l’inculture progressive de leurs enfants. La lecture, la musique, les arts de la scène, le cinéma, la sculpture, la peinture , la notion du beau, se sont effacées, gangrenées progressivement par les nouvelles technologies. Ce nouveau monde aurait pu être positif en adoptant les techniques comme des outils , des aides à la créativité, au développement et au bien-être. Hélas ! après voir paupérisé l’éducation, certains ont utilisé la passivité des peuples pour les asservir et finir par créer ces Biphones et Mandroïds, vous, dont nous sommes les esclaves…

Malgré l’insolence des propos, je souhaitais en savoir davantage. Je lui ai demandé d’évoquer les deux autres thèmes qui l’avaient préoccupé.

A propos de la politique:

Il existait en 2020 deux manières de gouverner soit par la démocratie, soit par la dictature. Un pays qui a disparu, la France, avait une belle devise : LIBERTE,EGALITE,FRATERNITE . En fait il s’agissait de mots, utilisés comme des slogans ; totalement dépourvus de contenus. Des paroles. Rarement des actions positives. Parfois une apparence de dialogues ; souvent des décisions irréalistes, irresponsables, favorisant les plus médiocres et les plus riches. Monarchie républicaine, ce pays dit des « LUMIERES » était en réalité devenu une » démocrature ». Parmi les dictatures de l’époque, le grand Timonier de la Corée du Nord , pays disparu dans le GRAND TOUT humanoïde, gérait un peuple soumis à une dictature impitoyable , néfaste comme celle des Biphones et des Mandroïds. J’ai failli ,devant ces propos inacceptables, pousser le bouton noir pour éliminer ce rebelle mais j’avais trop envie de connaître son troisième propos. A propos de l’évolution Le monde globalisé, mercantile, a évolué négativement, dirigé par une élite minoritaire qui vous a créé pour nous remplacer ; votre docilité restant une valeur sûre pour le pouvoir. Suite aux recherches d’un vaccin antiviral les scientifiques ont découvert les mutations génétiques possibles et vous ont façonné à leur image. En 2020 vous n’étiez que des objets : téléphones androïd ou iphones, véritables outils d’abord utilitaires ; puis drogue universelle atteignant tous les humains. Vous ignorez les sentiments, l’amour, l’amitié, les joies du partage, la créativité, la liberté d’expression , l’art de ne pas marcher en file indienne. Pauvres humanoïdes…. !!! Moi je n’ai ni dieux , ni maîtres.. Vous, vous n’avez rien à transmettre ; sauf la désolation et la mort.

Je n’ai pas eu le temps d’appuyer sur le bouton noir. Tous les boutons se sont allumés.

Ma combinaison photovoltaïque s’est désintégrée.

J’ai été démis de mes fonctions.

Sans énergie , j’ai été envoyé dans l’univers interstellaire où je vais errer entre comètes et trous noirs.

                                          Robert Lombaerts © décembre 2020