" PARASITE " Le chef-d'oeuvre du cinéaste BONG JOON HO

" PALME D'OR du FESTIVAL DE CANNES 2019 - " PARASITE "

Tous les vingt ou trente ans il nous est donné de découvrir un chef-d’œuvre.

« PARASITE « nous vient d’Asie, plus précisément de Corée du Sud. Pauvres et riches vivent dans des quartiers différents dans des relations de maîtres à esclaves.

L’architecture des lieux de vie ; villa clôturée, invisible de l’extérieur pour les uns et sous-sol dans une rue glauque pour les autres détermine les conditions de vie.

Le fils de la famille pauvre est recommandé par un ami pour donner des cours d’anglais dans la famille riche.

Dès lors se met en place un puzzle dont les pièces s’agencent au fil du récit. La fille de la famille pauvre va s’ingénier à trouver une stratégie qui permettra à toute sa famille d’intégrer la villa après avoir chassé les domestiques et reprendre leurs fonctions.

Le récit abonde en surprises diverses et l’on découvre des éléments surprenants dans les caves fortifiées de la villa, véritable bunker où se cache de le mari de l’ancienne gouvernante.

Les situations établies font s’effondrer suite à un retour précipité de la famille riche et lors d’une fête la violence surgit .

Un scénario subtil et dense ; de l’humour , la construction et la déconstruction du puzzle où les parasites riches et pauvres s’affrontent .

L’interprétation, la photographie, la bande sonore sont sans failles. La perfection de tous ces éléments nous rappelle les grands cinéastes comme Fellini et d’autres….

A VOIR de toute urgence !

                                                                           Robert LOMBAERTS 

A PROPOS DE MICHEL SIMON

Un discours prémonitoire...(c)INA fr.

CINEKETJE-  BINO FABULE

ROBERT LOMBAERTS, RÉJEANNE TALLON,1988, BE-FR-CA, 35MM, VO FR , 84'

En vain, Bino Fabule, le citoyen de Karmagor, essaie d’inventer des engins et des formules, de plus en plus bizarres et étranges, pour réaliser son rêve : voler de planète en planète.

Son assistante, la tortue Torticolli, s’est liée d’amitié avec un petit être lumineux nommé Claire de la Lune qui parcourt les galaxies

Fruit d’une coproduction entre la Belgique, la France et Québec, "Bino Fabule" mêle féerie et science-fiction enfantines.

Le défi du film était d’harmoniser le travail de l’acteur Pietro Pizutti à un monde d’objets animés, réalisés en pâte à modeler par la céramiste canadienne Réjeanne Taillon.

Sa conception graphique repose sur une opposition fondamentale entre Marmiton, un monde composé d’objets usuels creux et ronds et Karmago, un univers entièrement fait d’angles et de lignes brisées.

Le festival Offscreen et sa thématique de science-fiction est le cadre parfait pour montrer ce film original et inédit en Belgique. En présence de l’acteur Pietro Pizutti.

Producteur belge - +Godfroid COURTMANS - F3 productions