Anastasia MIKOVA et Yann Arthus BERTRAND au BOZAR

« WOM(A)EN «documentaire Anastasia Mikova et Yann Arthus Bertrand Prix du meilleur documentaire RAMDAM Festival TOURNAI 2020

Une coréalisation mixte où l’incontournable Yann Arthus Bertrand s’efface avec humilité devant cette talentueuse réalisatrice et journaliste d’origine ukrainienne, Anastasia Mikova.

Collaboratrice polyglotte , rédactrice en chef du documentaire « La terre vue du ciel », cette jeune femme, historienne avertie, a réalisé pour Canal+ une série consacrée aux dictateurs .

Avec « WOM(A)EN », elle réussit à « rendre visibles les invisibles de la société » ; à offrir aux femmes une tribune où elles peuvent exprimer tous leurs sentiments par rapport à la maternité, à la sexualité, à la violence, au quotidien d’une société qui privilégie toujours les hommes.

Remarquable adéquation entre le fond et la forme . Les témoignages filmés sur fond neutre. Des plans larges stylisés où, une ou plusieurs personnes, restent figées dans le cadre pendant que des personnages se déplacent dans l’image. D’amples mouvements de caméras justifiés, complètent les aspects formels .

Parmi les séquences fortes : un défilé de femmes en Afrique du Sud ; la mise à nu du corps des femmes devant un mur tout aussi dépouillé. Les cicatrices des corps après les cicatrices des âmes. Enfin des images irréelles d’un ballet aérien pour plonger dans l’abime des femmes, dans le vécu de nos mères, ces femmes « courage ».

Les musiques accompagnent les images et renforcent l’émotion.

Cette œuvre sensible, outil pédagogique , devrait s’inscrire dans les programmes scolaires et être diffusée dans tous les milieux afin de modifier les comportements normatifs dans lesquels nous avons été élevés et qui perdurent.Une époque révolue.

Un film à voir absolument.

                                                                                       Robert Lombaerts